Rechercher
  • angelinapadierna9

Les bases de la business intelligence

Mis à jour : oct. 26

Le terme Business intelligence suscite des réactions variées parmi les entreprises. Là où les plus petites pourront penser à un processus coûteux et complexe, de très grandes organisations penseront au contraire en maîtriser toutes les subtilités. Il est donc utile de revenir aux bases de l’outil en rappelant ses évolutions. D’ailleurs, les récentes progrès technologiques ont rendu possible un élargissement considérable de son utilisation et expliquent son succès croissant, avec plus de 7% de croissance annuelle.



Qu’est-ce que la business intelligence ?


D’un point de vue strictement formel, la business intelligence est le terme anglais pour l’informatique décisionnelle, c’est-à-dire l’analyse de l’activité d’une entreprise par des données faite par ordinateur. Son premier but est de fournir aux décideurs une image précise de l’entreprise, de l’activité et de ses évolutions dans le temps. Dans un second temps, la business intelligence sert à enrichir leur réflexion et faciliter la prise de décision en fournissant des informations chiffrées. Concrètement, les informations fournies à la direction d’une entreprise avec une business intelligence centrée sur la fonction finance servent à identifier les parties de l’activité les plus génératrices de profits, les plus coûteuses, et permet d’avoir une idée précise et chiffrée des conséquences de chaque décision envisagée.


Quelles ont été les évolutions de la business intelligence ?


Malgré la tendance actuelle autour du terme de business intelligence, la pratique n’est pas tout-à-fait récente. En effet, on peut dater sa naissance à 1958 avec l’article A Business Intelligence System de Hans Peter Luhn, alors informaticien chez IBM. Les entreprises se sont équipées relativement tôt en outils informatiques à même de mesurer et quantifier leur activité. Un bon exemple en la matière est celui du groupe Hilton, qui s’est doté dès 1973 de Hiltron, système informatisé qui rassemble les réservations des établissements et aide à établir le reporting.


Depuis les années 1990, une extension majeure de la business intelligence a eu lieu. Celle-ci est largement due au progrès technique, avec des machines aux processeurs de plus en plus puissants et l’arrivée d’Internet facilitant la mise en réseau d’appareils. A cette capacité accrue de mesure l’activité s’est ajoutée une volonté managériale d’avoir une vision quantitative de plus en plus précise de l'entreprise, notamment sur le plan financier, pour établir des rapports exhaustifs aux actionnaires.


L’une des premières applications de la business intelligence est le reporting, qui consiste à établir des rapports d’activités de l’entreprise au terme d’une période donnée. Il permet à l’équipe dirigeante d’avoir une vision d’ensemble de ce qui a été accompli et réalisé. Une autre application, plus récente, est le monitoring. En effet, la possibilité de faire remonter des données (quasiment) en temps réel rend possible le contrôle continu de l’activité et permet à la direction de savoir si les objectifs fixés seront atteints ou non, et d’apporter des corrections à leurs prévisions. Enfin, l’accroissement de la puissance de calcul disponible fait de la prédiction la nouvelle application de la business intelligence. A partir de l’analyse des données passées, certains logiciels sont à même de prédire les prochaines évolutions de l’activité à partir du passé, ou de donner une image précise des retombées d’une décision managériale.


Les avantages du cloud pour la business intelligence


Un des facteurs de succès de la business intelligence ces dernières années est le développement du cloud et du software as a service. Celui-ci permet de simplifier largement le processus en allégeant la contrainte matérielle de l’informatique et d’éviter les éventuels problèmes liés à l’installation, puisque l’entreprise délègue cette tâche et peut se concentrer sur les résultats fournis par le logiciel.



Quels sont les types de Business Intelligence et leurs avantages ?


En parallèle de l’accroissement de ses performances et de ses capacités, la business intelligence a également touché un nombre croissant de fonction de l’entreprise pour donner à la direction une image exhaustive de l’activité.


Aujourd’hui, la BI est appliquée non seulement dans la gestion de relation client (Customer Relation Management ou CRM), mais aussi dans la fonction finance de l’entreprise, avec des logiciels mesurant les bénéfices et coûts de l’activité. Par ailleurs, les ressources humaines sont également concernée par la business intelligence depuis quelques années avec l’apparition de logiciels dédiés.


Chaque type de BI a ses propres avantages, et ont en commun d'enrichir la vision donnée de l’activité. En effet, si le décideur dispose des bons indicateurs (article sur les indicateurs ici) et que son logiciel de BI financière lui permet d’avoir accès en peu de temps aux données, les décisions deviennent plus rapides et plus informées. En outre, si le logiciel choisi le permet, diffuser l’information auprès d’un bon nombre d’employés augmente leurs performances et leur engagement.


Contact

+33 973 037 811

Adresse

STATION F

5 Parvis Alan Turing

75013 Paris